Passion bistronomique
sur le port de Toulon

Corinne BOUIS

« l’œil, le nez et le goût… 3 sens réunis dans une assiette, c’est magique »

Après de nombreuses années passées au Québec, riches d’expériences professionnelles qui vont de la production de bleuets, à la création d’une galerie d’art au sein d’un restaurant Le Trafalg’Art. Corinne doit  rentrer  en France pour des raisons familiales. C’est là qu’elle redécouvre Toulon, sa ville natale avec ses lumières, ses parfums mais aussi ses racines… Elle est sensible à cette émotion qui ne manque pas de raviver ses souvenirs d’enfance, la ville lui parle d’hier mais s’ouvre aussi sur demain… L’envie de revenir est trop forte, elle décide de quitter le Québec, trouve une maison qui lui plaît, s’y installe à la recherche d’un nouveau projet de vie !

Un tempérament qui l’empêche de faire du sur place, le goût du défi et une envie qui la pousse toujours en avant, le tout avec des liens familiaux restés intacts. Avec Carol, sa cousine, elle décide de reprendre le restaurant la Tortue. Implication, générosité, et innovation sont les qualités inhérentes à son caractère tout comme la passion qui fait partie de sa vie. Une passion qui l’anime et qu’elle vit sans retenue : faire de la brasserie la Tortue, un lieu incontournable à Toulon avec une cuisine de qualité, des produits locaux, une cuisine du marché et des petits producteurs choisis, en un mot, une cuisine ouverte à tous, light ou généreuse, une cuisine de proximité, régionale et méditerranéenne aux accents d’un soleil qui lui va bien et qui lui ressemble.

Thierry Levy

« Adhérer à la charte d’Escoffier c’est tout un état d’esprit »

C’est à 20 ans que Thierry fait sa première « rencontre culinaire » en travaillant au restaurant du cercle des nageurs à Marseille. Là, il découvre l’importance des dressages, comme l’importance des produits et c’est pour lui une merveilleuse découverte ! Mais un chemin de vie qui n’est pas toujours tout droit l’amène très vite vers un univers nouveau pour lui, celui de la mode. C’est là qu’il travaille avec de grands noms comme Hugo Boss, Helena Sorel… Il parcourt le monde avec les salons, les collections au rythme des matières et des inspirations. Une carrière riche d’expériences qui le mène aux États-Unis, c’est là qu’il s’arrête pour travailler en Floride. Les années s’enchaînent, mais son goût pour le challenge est resté intact, il prend un nouveau virage décisif et en 2012, il crée Carthier Traiteur à Toulon.

Une belle réussite qui perdure depuis 15 ans, une réussite qui prend racine et repose sur la fameuse charte d’Auguste Escoffier le père de la cuisine moderne. Celui-ci prône la transmission des connaissances, le respect de la cuisine et de sa perpétuelle évolution. Sa route lui fait croiser celle du restaurant la Tortue, c’est décidé il revient à ses premiers amours et choisit un autre défi, une nouvelle manière de s’exprimer, une autre expérience. C’est avec cet état d’esprit de fraternité et de convivialité qu’il réinvente la Tortue car pour lui un bon repas ressemble terriblement à une belle rencontre.

Carol Grenna

« Le côté chic de la brasserie… j’adore ! »

Vivre à Paris, c’était une envie, alors Carol n’hésite pas et démarre sa carrière dans l’industrie pharmaceutique. Après de nombreuses années l’appel du Sud la rattrape, sa région lui manque et tout en continuant son métier elle reprend la vie, là où elle l’avait laissée à Toulon. Peu de temps après, son groupe  lui offre un nouveau poste aux États-Unis, mais elle vient de croiser Thierry Levy et c’est un vrai coup de foudre tant amoureux que professionnel. Ensemble, Ils ont cette envie de bâtir, de construire une vie et pourquoi pas de créer ensemble, une entreprise, ils aiment le bon et le beau… Ce sera Carthier Traiteur. Parfaitement complémentaires, ils ont tous les deux ce même respect pour la haute qualité : Service impeccable, Chefs cuisiniers, laboratoire, maîtres d’hôtel, tout est important y compris l’esthétique qu’ils mettent en avant avec des tenues ou de la vaisselle haut de gamme.

De ces années parisiennes,  elle garde le goût des grandes et belles brasseries dans lesquelles elle adorait manger, alors quand la Tortue s’ouvre à elle, elle n’hésite pas une seconde. Il faut dire que Carol est volontaire, ambitieuse et surtout déterminée. Ici, tout est réuni pour un grand projet; l’emplacement sur le port, la capacité d’accueil, la mise en place d’une belle carte et surtout l’ambiance chic et accueillante des brasseries. Dans la corbeille de la Tortue… il y a aussi cette cousine avec qui enfant elle partageait les dimanches à Carqueiranne, chaussées des fameuses méduses, ces drôles de chaussures en plastique avec lesquelles elles se baignaient. Pour Carol la famille c’est important, elle a su garder au fond d’elle le plaisir de ces grandes tables emplies de rires et, comme une épice essentielle, en verse quelques pincées dans chacune des assiettes de la Tortue comme l’ingrédient magique.